Actualités
#title#
#pubDate#
#description100#
Lire la suite
Photos/Vidéo
CDI - Portail E-Sidoc
Restauration - Menu
Fournitures Scolaires
Liens utiles
Lire la suite
Lire la suite
Accueil dyslexie

Introduction

Depuis 27 ans le collège Saint-Joseph de Saint Saturnin sait accueillir des élèves présentant des troubles spécifiques du langage (TSL) et propose un dispositif qui peut répondre à leurs difficultés.

En effet, devant l'échec scolaire de ces enfants, une proposition sérieuse et professionnelle s'impose.
Ces élèves ne présentent pas de déficiences intellectuelles ou sensorielles, bien au contraire, sont atteints de troubles qui les empêchent de se réaliser pleinement à l'école. La dyslexie peut être définie comme le handicap d'un enfant intelligent qui présente un retard de langage d'environ deux ans par rapport à l'âge normal.
 
La dyslexie phonologique qui se caractérise par une altération de la voie d'assemblage, la difficulté à lire des logatomes (mots sans sens) et des difficultés à accéder à la procédure phonologique.
 
La dyslexie de surface est une déficience de la voie d'adressage. L'enfant maîtrise les sons mais éprouve des difficultés à appliquer les règles graphophonologiques pour les lettres dont la prononciation dépend du contexte. (Il prononce souvent des lettres muettes et les mots irréguliers sont lus par analogie).
 
La dyslexie Visio-attentionnelle réside dans les confusions de graphèmes visuellement proches (b/d ; an/on ; on/ou ; m/n). L'élève maîtrise les correspondances graphie-phonie. Il est à noter une grande fatigabilité chez ces enfants.
 
Les dysorthographies sont des troubles de l'apprentissage de l'orthographe, il y a altération de la transcription du phonème entendu en graphème.
Elles sont dans de nombreux cas associées aux dyslexies citées précédemment.
 
 
Profil des élèves dyslexiques concernés
  • À l'issue des conseils de classe de fin d'année, ces élèves ont été officiellement inscrits dans le niveau supérieur.
  • la majorité d'entre eux ont des retards et des lacunes conséquents (retards et lacunes qu'ils accumulent depuis plusieurs années en général).
  • Plusieurs d'entre eux :
    • ont des bilans orthophoniques attestant de troubles spécifiques du langage.
    • ou/et des suivis divers (orthophoniques, pédopsychiatre, psychologue, SESSAD, traitement médicamenteux etc.).
    • ou/et une reconnaissance officielle de leur handicap (MDPH).

 

En savoir plus sur :